Caietele Sextil Pușcariu

Pompiliu Crăciunescu

LA RECONNAISSANCE DES ANCIENS:
CONVERGENCES ET OUVERTURES
(Abstract)

Cette démarche met en exergue, dʼune part, le double rôle du conservatisme orthodoxe autochtone d’antan (frénateur/protecteur), tel qu’il a été signalé par Sextil Puşcariu (dans Istoria literaturii române. Epoca veche, 1921), et, dʼautre part, la bivalence de lʼEurope du XXe siècle (rationalisme/mysticisme chrétien), analysé par Vintilă Horia lors de sa dernière conférence (Ernst Jünger y Boris Pasternak o las dos Europas, 1991). L’équation idéique ainsi créée montre que, malgré tout, non seulement pour les anciens, la religion a tenu un rôle de premier ordre, soit dans le sens du messia- nisme post Christum natum, soit dans celui dʼun bouclier contre la mort/pour le pouvoir. Placée dès ses origines sous ce signe hautement paradoxale, la culture roumaine prouve un dynamisme contradictoriel sur mesure et à lʼinstar de la culture européenne, marquée par la tension Orient–Occident. De nous jours, par delà „la folie de Dieu” (Peter Sloterdijk), il se doit réévaluer les anciens, compte tenu de la nature paradoxale endogène du religieux, mais aussi de ce qui dépasse ses métamorphoses dans le temps et qui renvoie, par là même, aux humanités. Reconnaître leurs mérites de constructeurs cʼest laisser ouvertes les portes de lʼavenir.

Cuvinte-cheie: Sextil Puşcariu, VintilăHoria, tradiţionalism, raţionalism, misticism creştin.
Keywords: Sextil Puşcariu, Vintilă Horia, tradiţionalism, raţionalism, christian mysticism.

[ Înapoi / Text complet ]