Caietele Sextil Pușcariu

Ligia Tudurachi

CATÉGORIES NÉGATIVES DU STYLE DANS LE COMMUNISME
ROUMAINE. LA LITTÉRATURE DES « SURVIVANCES »
(Resumé)

La réflexion fait partie d’une recherche plus large, qui se propose de démontrer l’hypothèse d’une déclinaison négative du style dans le communisme roumain, tout en engageant des ressources qui tiennent également du quotidien de la vie totalitaire et de la production artistique de la période (littérature, arts plastiques, photographie, architecture). Ce que propose cet article est une radiographie de l'inadapté du régime communiste, tel qu’il apparaît dans la littérature des « survivances ». Il s’agit de la littérature (produite surtout pendant les décennies 7 et 8 du dernier siècle) qui a comme protagonistes des individus qui, tout en refusant l’idéologie du nouveau monde, choisissent de s’y opposer de manière tacite, sans négation violente. Ils assument une condition marginale, pratiquant une forme discrète d’isolement, qui leur permette de perpétuer (bien que dans des conditions matérielles précaires) une forme de vie de l’entre-guerres – esthète et révolue. En réalité, la stylisation se prouve pourtant impossible. A travers l’analyse des proses courtes signées par Radu Cosaşu, Gabriela Adameşteanu et Ştefan Bănulescu, le texte propose la distinction des trois manières distinctes qu’ont trouvées les prosateurs de la période toalitaire roumaine de discuter et rendre concrète la tension de l’individu avec le style.

Cuvinte-cheie: comunism românesc, literatura „supravieţuirilor”, stil, categorii negative ale stilului, experienţă estetică.
Mots-clés: communisme roumain, littérature des « survivances », style, catégories négatives du style, expérience esthétique.

[ Înapoi / Text complet ]